Qu’est-ce que l’Esperanto

par  Franz Mimmersheim
popularité : 100%

(Approche technique amusante)

Alors oui, c’est quoi au juste l’Esperanto ?

Quelqu’un m’a dit : " Bah, l’esperanto je m’y mettrai si je vois que ça marche,
quand plein de gens le parleront ! ". Et bien, si tout le monde attendait comme ça il ne se parlerait jamais,
il faut bien que quelqu’un commence.

Ce que mon interlocuteur ne savait pas c’est que la langue est parlée aujourd’hui dans le monde entier par
des millions de personnes
, que c’est une langue neutre non pas destinée à remplacer les autres, mais au contraire à les préserver des prédateurs gloutons tel que l’amerlanglais (en ce moment).
C’est un outil de communication efficace, d’une redoutable précision et d’une difficulté d’apprentissage très réduite (On le donne en général entre 7 et 10 fois plus rapide à apprendre que l’anglais).
Il pourrait donc s’y mettre et goûter les joies de cette langue très ludique.

On part à la campagne ?

Ludique ne veut pas dire imprécise ni superficielle.
Par exemple le mot " bovidinejo " signifie un local prévu pour des petits bovins de sexe femelle.
Etonnant non, ce genre de précision tout-en-un ?

Vous allez me dire qu’il suffit de parler d’étable à génisse et que ce sera suffisant.
Certes certes mon neveu, mais imaginons que vous soyez dans un pays on l’on a pas de mot
pour désigner le veau femelle, hein ?
La blairotte est-t-elle la femelle du blaireau ou bien le nom de son petit ?
Et son domicile est-ce un gîte, un terrier ou l’armoire de la salle de bain, hum ?
Pas facile de préciser sa pensée dans une langue étrangère sans faire de grandes phrases
dès que l’on sort du "passez moi l’sel s.v.p." n’est-ce pas ?
Blague à part uniquement entre nous,
la blairotte est un magnifique escargot femelle mauve importé du groenland qui se nourrit essentiellement
d’oeufs pourris de chauve-souris (Notez la rime).

Bon d’accord, mais comment ça marche ?

On rigole, on rigole mais le blaireau va vous expliquer.
Vous prenez une idée de vache(BOV), bovine pour ne rien vous cacher,
vous ajoutez 1 pincée de descendance en maternitée(ID),
une petite cuillère de féminité(IN), une louche d’habitat(EJ), 1 gramme de terminaison de substantif(O)
vous agitez pendant 27 minutes et 12 secondes et hop !
la fameuse étable de petits veaux qui sont des filles apparait
au bout de votre jardin en un éclair.
Plus sérieusement :

- BOV racine = l’idée de bovin
- ID suffixe = le petit par descendance.
- IN suffixe = disons le type féminin.
- EJ suffixe = l’idée d’habitat.
- O terminaison = noms et substantifs.
Résultat : Bov-id-in-ej-o
Voila notre étable pour veaux femelles.

La vache se dira donc "bov-in-o" et le veau donne "bov-id-o".
La génisse se dira "bov-id-in-o" et l’étable en général devient "bov-ej-o".
C’est un peu comme un jeu de lego et en quelques jours (je suis très sérieux), on se régale à construire les mots.

Mais que se passe-t-il ? Je vous vois sourire et
murmurer dans vos épaules "c’est pas une vrai langue, ça se saurait ...
Et bien mes petits gros, en gros, le chinois ça marche un peu comme ça,
ben oui.
Ah la vache (la bovino de toute à l’heure) ! quand j’ai appris ça,
parce qu’il faut vous dire que je l’ignorais moi-même bien que très enthousiaste
pour cet outil de communication génial, je me suis dit "godfer d’homme !" c’est génial le chinois,
mais fermons l’apparente thèse.

En plus, AUCUNE IRREGULARITE NI EXCEPTIONS n’existent en Esperanto
Là encore, je vous vois sourire et
murmurer dans vos épaules "Totalement régulière ! c’est impossible pour une vrai langue, ça se saurait ...
Alors là je me retiens de vous crier au visage :
"AUCUNE IRREGULARITE n’existe non plus en chinois !!!", mais je vous le dis le plus calmement du monde
afin que vous ne soyez pas frustré par votre intolérable ignorance.

Ne dites pas non plus "le chinois, on s’en fout !". Examinons tranquillement la situation d’un Asiatique normal ,
prenons un Coréen par exemple. Savez vous que cet homme aux yeux en amandes va passer sa vie et son budget
pour apprendre un anglais qu’il aura un mal de chow-chow à parler et restera bridé dans les parties
les plus intimes de son être.
Heureusement, il apprend qu’un langage plus proche du sien existe.
Il faut même mettre vachement ("bovine" en esperanto, hé oui hé oui, l’idée de vache
+ la terminaison E de l’adverbe = "vachement", mais je doute quand même qu’un Japonais saisisse
la finesse de l’expression
) bref, il mettra énormément moins de temps pour l’apprendre. En effet pour 1 année d’esperanto
il vous faudra au moins 7 ans d’anglais en suçant des patates chaudes pour un niveau équivalent.
Tiens, pour vous détendre, comment dites-vous "je vous raccompagne" en anglais, hum ? Ne cherchez pas mais c’est un truc du genre "I’ll see out you".
Ben oui, sorti du "my tailor is not a boy" y’en faudra des heures pour parler politique, ouh la la ! Je crois que dans l’avenir, il faudra savoir autre chose que le bredouillanglais pour ne pas paraître idiot.
Bref ! Revenons à Nous moutons (Non non, y’a pas d’faute)

Comme ça se prononce !

Si je vous dis : "Mi acxetis cxevalon" = j’ai acheté un cheval (car c’est mieux qu’une vache),
vous vous demandez sûrement comment on peut prononcer tous ces x qui sont coincés dans les mots.
Ne vous inquitez pas, ce ne sont que des indicateurs d’accents pour certaines pages internet.
En effet, en Esperanto certaines lettres sont accentuées mais d’une manière un peu spéciales.
Par exemple, les lettres G, C et S peuvent prendre un accent circonflèxe (^).
Tous les ordinateurs ne possèdent pas des polices de caractères capables d’afficher ce genre de bizarrerie
et lorsque cette situation se présente on fait suivre la lettre à accentuer d’un h ou d’un x .
Ainsi quand vous voyez quelque chose comme cxi ou cxe, vous prononcerez tchi ou tché et phonétiquement notre phrase se prononcera
" mi atchétisse tchévalonne "
(en anglais "Aïe baute eu orsse" pour les connaisseurs).
Intêret de ces accents : On prononcera ces consonnes (et aussi certaines voyelles ) d’une façon differente. Par exemple le S simple comme dans Souris et avec son accent comme dans CHat

Voici pour illustrer ces fameux accents, le début de "Pinochio", cette histoire bien connue de Carlo Collodi.

"Comment il arriva que maître Cerise, ébéniste, trouva un morceau de bois qui pleurait et riait comme un enfant

Il était une fois ... un Roi ...! "

JPEG - 40.5 ko

Pour prononcer l’Esperanto c’est très facile et vous pouvez apprendre sa prononciation en quelques minutes.
Ainsi, comme tout ce que vous prononcez s’écrit invariablement d’une seule et même façon, au bout de 8 jours vous ne faites plus aucune faute dans une dictée de 300 pages si vous êtes attentifs et si
le dictateur, dictationnateur ou dicteur ? (Le Larrousse ne m’en a pas appris plus) ne zozote pas trop.
Tiens tiens, justement, comment dirait-on celui qui va vous la faire la dictée, hum ? En esperanto pas de problème, je crois que "diktanto" ("dikt" + "ant" du participe présent actif + "o" = celui qui dicte ) ferait l’affaire même pour un Japonais qui serait friand de blairottes.
Si "panisto" est un boulanger et que "pentristo" est un peintre, vous avez déjà repéré le suffixe du métier. Bravo, vous avez tout compris, un "diktisto" serait un genre d’instit spécialisé dans les dictées.

Un peu fouilli comme introduction mais bon, cette langue est passionnante et on a envie de tout dire en même temps.

Je joindrai à cet article un petit fichier PDF où je fais figurer l’alphabet esperanto
et sa prononciation au cas où votre machine n’afficherait pas les caractères convenablement .
Bien sûr, sur mon ordi j’avais installé des polices capables d’afficher tous les caractères
utilisé en Esperanto et lorsque j’allais sur internet les pages s’affichaient normalement.
Aujourd’hui la plupart des navigateurs affichent l’esperanto sans problème. Il est aussi possible d’écrire dans les traitements de texte avec ces drôles d’accents.
Par contre dans la correspondance électronique il vaut mieux utiliser cle codage "h" ou "x" pour
une compatibilité mondiale.


Je vous invite à ces liens pour compléments d’informations. Attention c’est du sérieux.

Confession d’un fou europeen

etude sur le terrain

Esperanto-france

Literaturo

Sat-amikaro

Et si vous voulez travailler dès maintenant :

lernu!


Revenir en haut de page


Portfolio

Pinochio